15 févr. 2011

#

« L’homme qui a entendu l’appel du légume » ou, comment je suis « tombée en amour » avec Alain Passard.

Le 14 janvier dernier, au sortir d’un rendez-vous, je remonte dans ma voiture. La radio est sur France Inter, je prends en cours l’émission de François Busnel, le Grand entretien, et l’invité est Alain Passard, grand chef étoilé spécialiste de la cuisine «végétale », grand inventeur de la cuisine « légumière ». Forcément, j’ai déjà entendu ce nom, mais je ne suis pas une experte… Alors évidemment, j’ai créé une société dans le domaine alimentaire… Avec Cooking & Cie: notre service «traiteur» bio, sans gluten et sans lait, et végétarien… entendre un homme qui parle avec amour des légumes cela m’interpelle ! Mais j’écoute et en fait j’entends un passionné, un créatif. Alain Passard est un homme qui se ressemble, en accord avec son être profond, qui cherche et partage ses trouvailles.

Il parle de son livre « Collages et Recettes » sorti chez Alternatives. Il y a allié des collages artistiques avec des recettes de cuisine. J’aime ce que j’entends. Toujours, cet homme cherche et invente, pour ne pas s’ennuyer et ça, ça me parle beaucoup ! Venue à la cuisine inventive, un peu par la force des choses, en découvrant ma vie avec un régime sans gluten et sans lait, puis en créant La Compagnie Sans Gluten (mais pas que…), Cooking & Cie. Même à mon petit niveau je suis « obligée » de créer sans cesse, d’inventer des nouvelles recettes, de varier les goûts et les couleurs, parce que sinon je m’ennuie et tombe dans la routine… Je savoure ce moment, seule dans mon auto, et je bois les paroles de ce maître en la matière.

Il y a des moments comme ça où, on ne comprend pas vraiment pourquoi, une personne nous touche. Je rentre chez moi, et je sens que je ne vais pas pouvoir oublier cette émission. Ma sensation n’a pas vraiment à voir avec le fait que cet homme soit un des plus grand cuisinier du monde et qu’à mon tout petit niveau je bricole en cuisine. Je suis sous le charme de cet humain, avec un grand H. Alors… comme je suis un peu (beaucoup) mono maniaque, le soir même je podcaste l’émission, je surfe sur le net et cherche toutes les infos que je peux trouver sur cet homme (il y a trop de pages :-))…
Dans les jours qui suivent, j’achète :

Collages et Recettes de Alain Passard c/o Alternatives
























Les recettes des Drôles de Petites Bêtes de Alain Passard et Antoon Krings c/o Gallimard jeunesse GIBOULEES 




Chantal Thomas, Jardinière Arlequin. Conversation avec Alain Passard c/o Le Petit Mercure.

Et le DVD Alain Passard, Le solfège du LEGUME, un documentaire de Sophie Bansadoun Editeur : La Huit Production

Sourc
OUI ! Quand j’aime je ne compte pas :-) !
Je ne vous ferai pas ici la biographie d’Alain Passard, car vous trouverez tous les renseignements sur la toile… Mais je vous dirai quand même qu’il est breton comme Pauline !!! Du même département !!! :-)

Je vous conseille juste de découvrir ce personnage, si vous ne le connaissez pas déjà… Et pour vous mettre l’eau à la bouche, quelques bribes des ouvrages que j’ai dévorés  :-) !
D’abord sachez-le mesdames… Il adore la cuisine de Femme, il s’en inspire beaucoup. La première à avoir eu ce rôle dans sa vie est sa grand-mère, Louise.
Son mantra : « J’aimerais faire une cuisine qui n’a jamais été faite »
« Cuisiner est une façon d’aimer »

« J’aimerais qu’on fasse un petit peu de tout, qu’on utilise à nouveau des légumes, des fruits tombés dans l’oubli, qu’on cherche du neuf. C’est ce que souhaite d’abord à tous ces jeunes, cuisiniers ou pas encore cuisiniers, qui ont envie de s’orienter vers cette belle passion qu’est la table : Le sens de l’innovation, le refus des automatismes, de l’ennui ». La partie que j’ai écrite en gras me parle très profondément et ce dans tous les domaines de ma vie. C’est peut-être cette façon de penser que j’ai en commun avec cet homme, et c’est en tout cas dans ce sens que je souhaite que mes associées et moi-même nous développions La Compagnie Sans Gluten (mais pas que…)

« Etre à l’aube de tout est un sentiment fantastique, profondément : pratiquer une activité culinaire qui a un sens. Et ça, c’est génial, je me réveille, et j’ai cette impatience, cet enthousiasme de franchir une porte que je franchis depuis vingt ans maintenant, chaque matin, le plaisir du commencement. »
N’est-ce pas ce que nous souhaitons tous et toutes ? Cet homme en partageant son expérience montre aux autres qu’il est possible de vivre son métier passionnément et je trouve ça génial, et cela s’applique à tous les métiers, toutes les vies ! Pourvu que nous y mettions du sens et de la valeur, non ?

Avant de partager avec vous, dans de prochains articles, plus en détails ces 2 livres de recettes et la version sans gluten et sans lait de l’une d’entre elles, je partage avec vous le fait que le 22 février prochain, je vais manger à l’Arpège !!!! Ben oui, mon homme et moi-même fêterons nos 8 ans de mariage ce jour-là, c’était l’occasion de nous faire un beau cadeau :-) ! Et surtout après avoir lu Chantal Thomas, Jardinière Arlequin. Conversation avec Alain Passard c/o Le Petit Mercure, impossible de résister au fait d’aller découvrir ce lieu décrit comme si chaleureux où, le chef en personne aime voir les personnes pour qui il va cuisiner, comme si vous étiez son invité ! Réservation est prise ! Et c’est promis, ils pourront me faire un repas sans gluten et sans lait ! Yeehaa ! :-)

Alors bien sûr, j’espère que je pourrai le rencontrer en live... Si jamais il n’est pas dans son restaurant le 22 février ? Pas grave… J’ai déjà prévue d’aller au Salon du Livre Culinaire à Paris, le 3 mars et ce jour-là : Alain Passard y sera avec une exposition de ces collages et il y fera une des recettes du livre !!
Promis… je vous raconterai :-)

Anne Lucie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-nous un petit commentaire ; )

Follow Us @lacompagniesansgluten

© La Compagnie Sans Gluten 2009-2017
(Marque déposée)
Toutes les photos et les textes de ce blog ne sont pas libres de droit.
All rights reserved.